Coiffures hommes Louis xV (1715 - 1774)


Parmi toutes les coiffures de ce règne voici la description de 32 Coiffures Hommes portés sous Louis XV.

Pour une meilleur compréhension des formes de Coiffures Hommes se reporté au chapitre généralités.

Si vous désiré acquérir l’esquisse des coiffures expliquées à la fin de ce chapitre se trouvent les modalités d’acquisition ainsi qu’une esquisse.

Je laisse a chaque lecteur le soin de faire la part du certain et du vraisemblable, il est libre de son jugement.


1) Coiffure du Roi Louis XV.



Coiffure en perruque, poudrée, oreille a demi cachée.
La partie frontale est coiffée sur l’arrière plat.
Sur le coté une bande verticale partant de la tempe au milieu de l’oreille est roulée sur place, elle forme un grand boudin.
Derrière cette bande se trouve trois boucles marteaux peu longue, horizontale.
La première se place derrière l’oreille, les autres au dessus.
La coiffure est large sur le coté.
Le reste de la chevelure est coiffée en arrière plat.
La nuque est plate les cheveux sont enfermés dans une bourse avec sa rosette.


2) Coiffure vers 1719.



Coiffure en cheveux, poudrée, oreille dégagée.
Sur le sommet de la tête la chevelure est coiffée sur l’arrière vagué avec un peu de gonflant.
Sur le côté au dessus de l’oreille une boucle marteau circulaire va d’une oreille a l’autre, cette boucle marteau n’est pas continue mais en plusieurs morceaux qui se suivent.
La partie arrière est plate attachée en bas de nuque et les longueurs sont enfermées dans une grosse bourse avec une rosette


3) Coiffure vers 1731



Coiffure en cheveux, poudrée, l’oreille est cachée.
Séparation transversale verticale d’oreille a oreille.
Sur la partie avant la bande frontale est coiffée sur l’arrière en un rouleau fixé avant le vertex.
Les cheveux du coté cache l’oreille ils sont coupés assez court, frisé, bouclé, ce qui donne du volume au coté.
La partie arrière est plate attachée en bas de nuque et les longueurs sont cachées dans une très grosse bourse avec une rosette.


4) Coiffure de Pierre Charlet de Chablais de Marivaux.



Coiffure en cheveux, poudrée l’oreille est cachée.
Coiffure en deux parties, séparation transversale verticale d’oreille a oreille.
Sur la partie frontale les cheveux sont projetés sur l’arrière légèrement gonflant et vagué, puis roulés en un rouleau
avant le vertex.
Les cotés sont en quatre grosses boucles marteaux les unes aux dessus des autres donnant beaucoup de volume aux cotés
La boucle marteau la plus grosse se trouve sur l’oreille celles au dessus diminuent progressivement de diamètre.
La plus haute se trouve a hauteur de la tempe.
La partie arrière de la chevelure est plate attachée en bas de nuque les cheveux sont enfermés dans une bourse avec sa rosette.


5) Autre coiffure de Marivaux.



Coiffure en perruque poudrée l’oreille est dégagée.
Sur la partie avant, la zone frontale est coiffée sur l’arrière plat, puis roulé en un rouleau avant le vertex.
Sur le coté les cheveux sont coupés en dégradé, ils sont bouclés sur leur base sans nervosité en remontant
La partie arrière est classique plate les longueurs sont enfermées dans la bourse avec une rosette


6) Coiffure de Boucles en Rouleaux.



Coiffure en cheveux, poudré, oreille a moitié cachée.
La coiffure est projetée sur l’arrière plat.
Sur le coté une rangée horizontale de boucles marteaux continues qui font entièrement le tour de la tête d’où leur nom de Boucles en Rouleaux.
En bas de nuque les longueurs sont enfermées dans une grosse bourse de velours noir sur lequel se trouve une rosette.


7) Coiffure de Louis Elisabeth de la Vergne Comte de Tressan.



Coiffure en perruque poudrée, oreille a demi dégagée.
La partie avant est coiffée sur l’arrière un peu gonflant.
Sur le coté une grande rangée continue de boucles marteaux horizontales partant d’une oreille a l’autre.
Au dessus de cette rangée en retrait de l’implantation, après l’oreille une deuxième rangée de petites boucles marteaux sur une petite distance.
La partie arrière est plate et le bas de nuque présente une bourse avec une rosette.


8) Coiffure de Claude Prospér Jolyot de Crébillon Fils.



Coiffure en perruque, poudrée, oreille a demi cachée.
Partie frontale coiffée sur l’arrière peu gonflante.
Sur les cotés trois rangs de boucles marteaux le premier rang sur le haut de l’oreille très long et par-dessus les deux autres rangs vont en diminuant de longueur et de diamètre
Ces deux autres rangs commencent progressivement en retrait de la bordure d’implantation mais ils finissent tous sur la même ligne
L’arrière de la tête est plat il se termine par une queue tressée et une rosette posée en haut de la queue.


9) Coiffure de Georges Louis Leclerc Comte de Buffon.



Coiffure en perruque, poudrée, oreille a moitie cachée.
De face la coiffure est sur l’arrière plate puis roulé en un rouleau avant le vertex.
Le coté présente cinq boucles marteaux les unes aux dessus des autres
La plus grosse se trouve sur l’oreille et en montant elles deviennent de plus en plus petites en diamètre mais pas en longueur.
Dans le bas de la nuque les longueurs sont enfermées dans une bourse avec une rosette.



10) Coiffure de Jean Jacques Rousseau.



Coiffure en perruque, non poudré, oreille cachée.
Toute la chevelure est coiffée sur l’arrière souplement vagué.
Les cotés et la nuque sont entièrement bouclés.
La chevelure est mi longue.


11) Coiffure de Pierre Augustin Caron de Beau Marchais.



Coiffure en perruque poudrée, oreille dégagée.
Coiffure sur l’arrière plate.
Les cotés présentent deux rangées horizontales de boucles marteaux qui font le tour de la tête.
Elles ne se tiennent pas les unes aux autres mais sont discontinues.
Les cheveux de la partie frontale vont jusqu'à la première rangée de boucles marteaux.
Dans le bas de la nuque les longueurs sont enfermées dans une bourse avec une rosette.


12) Coiffure d’André Ernest Modeste Grétry.



Coiffure en perruque, poudrée, oreille a demi cachée.
Toute la partie avant est coiffée sur l’arrière et s’arrête après le vertex en un rouleau très net.
Au dessus de l’oreille deux rangées de boucles marteaux horizontale, la rangée sur l’oreille qui est longue commence dés l’implantation, celle au dessus est plus courte est commence loin après la naissance des cheveux mais elles finissent toutes les deux a la même hauteur.
Celle de dessous est de diamètre plus gros que celle de dessus.
Dans le bas de la nuque les longueurs sont enfermées dans une bourse avec une rosette.


13) Coiffure a Bourse vers1770.



Coiffure en perruque, poudrée, oreille cachée.
Séparation verticale d’une oreille a l’autre.
Sur la partie avant, la partie frontale est projetée sur l’arrière et s’ouvre rapidement pour donner une raie de milieu.
Sur le coté quatre rangs de boucles marteaux assez courtes donnant du volume au coté.
La partie arrière est coiffée à plat.
En bas de nuque les longueurs sont enfermées dans une grosse bourse de velours noir sur lequel se trouve une rosette.


14) Coiffure vers 1747.



Coiffure en perruque, poudrée, oreille cachée.
La partie avant est coiffée sur l’arrière avec un léger volume et se termine en rouleau.
Sur les cotés une grosse boucle marteau donnant de la largeur a la coiffure.
La partie arrière plate est attachée en bas de nuque donnant naissance a une très longue tresse jusqu’au milieu du dos
Sur l’attache du bas de la tresse un petit nœud de ruban en velours noir.


15) Coiffure a Cadogan.



Coiffure en perruque, poudrée, oreille a demi cachée.
Coiffure en deux parties, séparation transversale verticale d’oreille a oreille.
La partie frontale est coiffée sur l’arrière puis roulé.
Sur les cotés quatre boucles marteaux les unes sur les autres
La première qui cache a moitié l’oreille est la plus grosse, en montant elles sont de plus en plus petite
De face la coiffure est large sur l’oreille.
La partie arrière plate est attachée en bas de nuque.
Les longueurs forment une queue tombant sur le cou qui est roulée à l’extérieur et qui est de nouveau attachée sur la l’attache.
La pointe se trouve à l’extérieur.


16) Coiffure a deux queues vers 1770.



Coiffure en perruque, poudrée, oreille a demi cachée.
Coiffure en deux parties partagée par une séparation verticale d’une oreille a l’autre.
Les cheveux de la partie frontale sont coiffés sur l’arrière puis enroulés sur le sommet de la tête.
Sur les cotés de la tempe au milieu de l’oreille une suite de quatre boucles marteaux, la plus grosse se trouvant sur le haut de l’oreille.
La partie arrière est plate, lisse, séparée en deux masses identiques chacune attachée au niveau du cou.
Les deux queues sont enfermées, serrées dans un ruban.
Il se pose en commençant par la pointe de la mèche et remonte jusqu'à l’attache ou il forme une petite rosette.


17) Coiffure a la Brigadière.



Coiffure en perruque, poudrée, l’oreille est cachée.
Une séparation transversale verticale d’oreille a oreille sépare la chevelure en deux parties.
Sur la partie avant est frontale les cheveux sont coiffés sur l’arrière puis roulé avant le vertex.
Sur les cotés cinq rangs de boucles marteaux en position horizontale de diamètre identique.
La partie arrière présentes trois parties différentes
Une séparation horizontale du haut de l’oreille à l’autre forme la partie haute, qui est coiffé a plat en descendant.
En dessous se trouve une partie constituée de trois rangs de boucles marteaux horizontale continue.
Dans le bas de la nuque, les cheveux sont attachée en une queue puis divisée en deux et coiffés en boudin.
Une rosette se pose sur l’attache


18) Coiffure en Bonnet.



Coiffure presque identique à la Coiffure à la Brigadière.
Les deux changements sont dans la partie arrière.
Dans le bas de la nuque il n’y a pas la queue ni les deux boudins.
Elle présente cinq rangs de boucles marteaux de grosseur identique qui partent d’une oreille à l’autre.


19) Coiffure d’Abbé.



Coiffure identique à la Coiffure en Bonnet, avec comme changement la présence d’une tonsure sur l’arrière de la tête.
Dans le bas de la nuque il y a trois rangs de boucles marteaux.


20) Vers 1731 Coiffure au Toupet frisé.



Coiffure en perruque, poudrée, ou en cheveux, oreille dégagée.
La partie frontale est vaguée souplement sur l’arrière est descend vers le bas de la nuque
Sur le coté les cheveux sont courts et bouclés.
Tout l’arrière de la tête est coiffé a plat et dans le bas de la nuque les longueurs sont enfermées dans une bourse avec une rosette.


21) Coiffure d’un Coiffeur en Chambre.



Coiffure en cheveux poudrée, oreille dégagée.
La partie frontale est coiffée sur l’arrière puis roulés avant le vertex.
Sur le coté deux boucles marteaux horizontale.
Tout l’arrière de la tête et la nuque sont coiffés a plat donnant une longue mèche raide qui tombe sur le cou puis qui est retournée a l’extérieur et remonte vers le sommet de la tête ou elle est fixée, par un peigne a chignon sur le vertex.


22) Coiffure de Louis Charles Auguste Fouquet.



Coiffure en perruque, poudrée, oreille dégagée.
De face la coiffure est sur l’arrière plate.
Sur le côté et la nuque quatre rangs de boucles marteaux de forme identique les unes aux dessus des autres font le tour de la tête.
La première rangée commence au dessus de l’oreille.


23) Coiffure de Claude Henri Fusée de Voisenon, vers 1762.



Coiffure en perruque, poudrée, oreille a moitie cachée.
La partie frontale est coiffée sur l’arrière, plate et lisse, roulée sur l’arrière de la tête.
Sur le coté d’un golf a l’autre un rouleau continu fait le tour de la tête par le bas de la nuque.
Au dessus de ce rouleau trois rangées de courtes boucles marteaux dans un sens horizontale


24) Coiffure de Jacques Daviel oculiste du Roi.



Coiffure en cheveux, poudré, oreille a moitié cachée.
La coiffure est projetée sur l’arrière plat.
Sur le côté cachant la moitié de l’oreille une boucle marteau de petit diamètre peu longue
En dessous et au milieu de l’oreille une boucle marteau fait le tour de la tête d’une oreille à l’autre.
Dans le bas de la nuque se trouve une queue simple, raide avec une petite rosette à l’emplacement de l’attache.


25) Coiffure de Louis Josèphe de Bourbon prince de Condé vers 1766.



Coiffure en perruque, poudrée, oreille a demi cachée.
Coiffure sur l’arrière naturelle, un peu vaguée, de peu de volume.
Sur le coté une grosse boucle marteau de volume important cache le haut de l’oreille, cette boucle marteau est coiffée horizontalement mais après l’oreille elle remonte verticalement pour s’arrêter presque au sommet de la tête. Dans la nuque les cheveux sont attachés par un lien donnant une queue et les longueurs sont partagées pour donner deux boudins.


26) Coiffure a Nœuds vers1770.



Coiffure en perruque, poudrée, oreille a demi cachée.
La partie frontale est projetée sur l’arrière et s’ouvre pour donner une raie de milieu.
Sur le sommet de la tête une tonsure.
Sur tout le reste de la chevelure que des boucles marteaux dans un sens horizontal.
Elles commencent a hauteur des tempes.
Ce qui donne un très grand nombre de rangs et un très grand nombre de boucles marteaux.
Dans le bas de la nuque trois queues, celle du milieu est entortiller en boudin.
Les deux l’encadrant sont en nœuds c’est a dire retournées sur elles même et nouées sur leur longueur, la pointe libre.


27) Coiffure vers1755.



Coiffure en perruque, poudré, oreille a moitié cachée.
La partie frontale est coiffée sur l’arrière plat.
Sur le coté une bande verticale partant de la tempe au milieu de l’oreille est roulée sur place, elle forme un grand boudin.
L’arrière de la tête est plat.
De l’arrière de l’oreille à l’autre toute la nuque est en petites boucles marteaux.


28) Coiffure a la Beaumont.



Coiffure en perruque, poudré, oreille a moitié cachée.
Sur le coté un triangle formé par une séparation de la tempe a l’arrière de la tête et d’une séparation qui part du milieu de l’oreille a l’arrière de la tête qui se rejoigne toutes les deux.
A l’intérieur de ce triangle des boucles plates en grand nombre posées très régulièrement.
Dans le bas de la nuque se trouve une queue simple, coiffée négligemment avec un noeud de ruban à l’emplacement de l’attache.


29) Coiffure a la Prudence.



Coiffure en perruque, poudré, oreille a moitié cachée.
D’une tempe à l’autre une bande verticale roulée sur place forme rouleau, un cercle gonflant en bordure du visage.
Sur le coté cinq rangs de boucles plates
Le reste de la chevelure est coiffé sur l’arrière jusque dans le bas de la nuque ou les cheveux sont attachés par un nœud de ruban.
Les pointes sont coiffées négligemment.


30) Coiffure a l’Inconstance.



Coiffure en perruque, poudré, oreille a moitié cachée.
La partie frontale est coiffée sur l’arrière plat.
Sur le coté de la tempe au milieu de l’oreille quatre rangs
constitué en alternance de rangs de boucles marteaux et de rangs de boucles plates
Le premier rang sur l’oreille et un rang de boucles marteaux
Par-dessus le deuxième rang et en boucles plates puis le troisième un rang de boucles marteaux et le dernier et un rang de boucles plates.
Dans le bas de la nuque se trouve une queue simple, coiffée négligemment avec un noeud de ruban à l’emplacement de l’attache.


31) Coiffure a la Félicité.



Coiffure en perruque, poudré, oreille a moitié cachée.
La partie frontale est coiffée sur l’arrière plat
Sur le coté quatre rangs de boucles plates, le premier rang sur l’oreille est peu long, le dernier rang vers la tempe est long
Il y a une progression dans la longueur des rangs.
De derrière l’oreille à l’autre en biais une boucle marteau fait le tour de la tête, elle est collée contre les boucles plates.
Dans le bas de la nuque se trouve une queue simple, coiffée négligemment avec un noeud de ruban à l’emplacement de l’attache.


32) Coiffure a la Royale.



Coiffure en perruque, poudré, oreille a moitié cachée.
La partie frontale est coiffée sur l’arrière plat
Sur le coté un triangle formé par une séparation de la tempe a l’arrière de la tête et d’une séparation qui part du milieu de l’oreille a l’arrière de la tête, qui se rejoigne toutes les deux.
A l’intérieur de ce triangle deux bandes de même grandeur séparée par une raie en biais avec comme point de départ la pointe de l’oreille, ce qui forme deux triangles.
Le premier triangle vers le début de l’implantation est coiffé de huit petits rangs de boucles marteaux en position horizontale.
Le deuxième triangle est coiffé de six rangs de boucles plates posées dans un biais descendant.
Dessous cet ensemble se trouve une boucle marteau continue qui part d’une oreille à l’autre, collée contre les boucles plates.
Dans le bas de la nuque se trouve une queue simple, coiffée négligemment avec un noeud de ruban à l’emplacement de l’attache.